Créer un oracle auto-édité : mon expérience !

Il y a une semaine, j’ai eu l’immense joie de lancer les précommandes de mon Oracle “Les Mystérieuses Vibrations des Éléments”, en collaboration avec Jeanne, illustratrice. Comme vous pouvez l’imaginer, la création de cet oracle a été une véritable aventure que je souhaite aujourd’hui vous partager !

 

L’Univers de l’Oracle

Lors de la création d’un oracle, il est important de se concentrer dans un premier temps sur l’univers, la vibration que l’on souhaite donner à son jeu, voire sur le concept (tout dépend de votre projet). De notre côté, Jeanne et moi avons opté pour l’univers des éléments, riche, fascinant et complexe à la fois. Il regorge de symboliques très fortes, qui constituent une source d’inspiration inépuisable, et surtout un extraordinaire support pour l’intuition.

Dans un premier temps, nous avons effectué des recherches sur les différents types d’éléments admis dans les diverses cultures à travers le monde. Certaines en comptent 4, c’est le cas en occident (tu dois connaître l’Eau, la Terre, le Feu et l’Air), d’autre 5 (tu as peut-être entendu parler de l’Ether), et d’autres 6. Nous nous sommes ainsi accordées sur ce qui avait le plus de sens pour nous, à savoir les 6 éléments issus de la culture bouddhiste : la Terre, l’Eau, le Feu, l’Air, l’Espace et l’Esprit. Intuitivement, ces 6 éléments très complémentaires et très riches de sens nous ont immédiatement parlé, tant en terme de messages que d’illustration, ce que tu pourras découvrir en recevant ton oracle !

 

 

La structure de l’oracle

Une fois l’univers de notre oracle définit, nous avons commencé à discuter des détails pratiques, à savoir la structure du jeu et le nombre de cartes. Nous avons ainsi décidé de partir sur 7 cartes par élément, représentant un total de 42 cartes.

 

 

Le titrage des cartes… une première forme de message

Après avoir clarifié l’univers et la structure de notre oracle, j’ai commencé à canaliser les messages des éléments pour attribuer des titres (qui ont d’ailleurs évolué par la suite) à nos futures cartes, associés à une petite phrase explicative, ou quelques mots clés.

J’ai fourni ces titres et mini-descriptifs à Jeanne, afin qu’elle compose des illustrations de manière intuitive, selon ce qu’elle ressentait du message canalisé. Mon objectif en procédant ainsi était de l’orienter tout en l’influençant le moins possible, de la laisser exprimer ses intuitions, pour ensuite les associer aux miennes lors de la conception du mini-livret et du livre complet… mais je t’en parlerai plus bas dans l’article !

 

 

Les illustrations intuitives

Dès que les premiers titres ont été disponibles, Jeanne a commencé les illustrations. L’excitation était à son comble car petit à petit, le projet commençait à prendre forme et l’harmonie entre les écrits et les visuels était au-délà de nos espérances respectives.

Il faut savoir que les illustrations ont subi très peu de retouches par la suite, seulement quelques détails mais aucune transformation majeure quant à la composition de la carte. Le jeu que tu vas découvrir est donc 100% authentique, 100% intuitif.

 

 

La création de deux éditions différentes

Pendant que nous poursuivions la création de notre oracle, la question du fameux livret d’accompagnement est venue se poser. J’ai interrogé ma communauté instagram en story via des sondages, pour connaître leurs préférences : livret avec mots clés ? livret entièrement rédigé ? format e-book ? … tout en tenant compte des impératifs liés à l’impression, notamment les coûts.

Les avis étaient très partagés, et nous en sommes venus à une conclusion (qui s’applique à bien des domaines finalement) : il est impossible de contenter tout le monde.

Nous nous sommes donc recentrées sur les coûts de production, les avis… et nous avons décidé de proposer deux éditions (Classique et Deluxe Limitée) pour pouvoir répondre aux attentes de chacun tout en rentrant dans nos frais ! A ce stade, nous n’avions pas encore suffisamment de visibilité pour fixer les tarifs, mais selon nos recherches et premiers devis, nous savions que ces deux éditions représentaient le meilleur compromis.

 

 

La recherche d’imprimeurs

Ah, la fameuse recherche d’imprimeurs. C’est une partie assez folklorique quand on n’est pas calé sur le langage technique du milieu de l’impression, et qu’en plus on imprime en “petite” quantité (oui, pour nous ça semble énorme mais pour l’imprimeur pas du tout).

Bon au final, on s’y fait assez vite avec un peu de motivation… mais il est vrai qu’il a été nécessaire d’effectuer pas mal de recherches et de bien nous renseigner avant de demander des devis !

Une fois devenues des pros sur les termes techniques (laisse-moi me lancer des fleurs, merci !), nous avons rédigé notre template de mail, avant de l’envoyer à divers imprimeurs français. Sur un coup de tête, et n’envisageant pas réellement cette option là, nous avons également sollicité un devis chez un imprimeur basé en Chine.

Devine quoi ? Pour des raisons financières évidentes nous avons opté pour cette dernière option ! Sache qu’il est tout à fait possible d’imprimer en France, que les imprimeurs français sont très réactifs et de bon conseil, c’est simplement que les tarifs pour de “si petites quantités” sont extrêmement élevés (environ 3 à 4 fois plus onéreux que le tarif en Chine)… et que selon les moyens dont on dispose il peut être compliqué de finaliser le projet.

 

 

La rédaction du mini-livret d’accompagnement et du livre

Ah, tu croyais que c’était fini ? Tu te dis qu’on a fait certaines choses un peu dans le désordre ? C’est pas faux ! Toujours est-il que je suis passée à la rédaction du mini-livret touuuut à la fin du projet ! Ceci dit, ce n’était pas plus mal car j’ai ainsi pu caler mon fichier sur les dimensions présentées dans le devis de l’imprimeur, ce qui m’a évité de devoir passer par un éventuel redimensionnement… voire restructuration totale de mon fichier. Finalement, c’était bien de cette façon… comme quoi, tout est toujours juste.

L’une des dernières étapes a donc été la rédaction du mini-livret, sous forme d’un mantra et de mots clés. Ceux-ci ont été canalisés et choisis avec le plus grand soin, d’autant qu’ils ont servi de base pour la rédaction très détaillée du livre completLes Mystérieuses Vibrations des Eléments”, disponible dans l’édition Deluxe Limitée.

Plus haut dans cet article, je te parlais du fait que je n’ai donné aucune indication à Jeanne sur ce que j’imaginais/je voulais des illustrations, simplement les titres des cartes. En découvrant les illustrations, mon intuition a été décuplée. Elle a comme été poussée par celle que Jeanne avait suivie en créant ses illustrations. Certains de mes messages ont ainsi été bien plus profonds que je ne l’imaginais initialement, et d’autres beaucoup plus ouverts, plus complets. Je peux te dire que c’est l’une des choses que j’ai préféré dans ce projet (je crois que c’est même la chose numéro 1) : la confiance que l’on a eu en nos propres intuitions mais aussi en celles de l’autre. Si tu savais à quel point cette création a été fluide… longue (1 an) mais tellement fluide… je trouve ça magique quand je regarde le projet aujourd’hui.

 

 

Le mot de la fin ?

J’en ai déjà dit beaucoup, et je pourrais écrire encore longtemps tant il y a de choses à raconter ! Je pense que je préparerai un article dédié aux anecdotes de ce projet, car il y en a eu quelques unes plutôt sympa, et je pense qu’elles te feront bien rire !

Pour finir, je vais simplement te dire que le fruit de cette aventure est aujourd’hui disponible en précommande sur mon site, et que le fait de réserver ton oracle cette semaine te donne droit à de très belles surprises (ateliers pratiques, stickers…) ! Alors, tu fonces ?

J’espère que lorsque tu l’auras entre les mains, tu ressentiras toute cette énergie, cette joie, cette bonne humeur et cette intuition puissante qui ont donné naissance à cet oracle auto-édité ! 🙂

A très vite !

 


 

Laisser un commentaire