Pardonner et grandir spirituellement

Patricia Urmann, enseignante en méditation, nous partage son cheminement vers le pardon d’elle-même et des autres, ainsi que les profonds changements qui en ont découlé. Au travers de son témoignage, vous découvrirez comment le pardon fait grandir à tous les niveaux…

méditerJ’ai toujours eu une grande intuition mais pour me protéger de ma sensibilité, j’ai appris très tôt à fermer mon cœur. Je me suis enfermée dans une énergie très Yang, basée sur la performance et l’action en prenant soin de maintenir ma vulnérabilité et ma douceur Yin à distance.

Mon chemin de développement personnel m’a conduit, cette année, à participer à un cercle de pardon qui m’a transformée.

J’y suis allée par curiosité en trimbalant avec moi une pointe de scepticisme. J’étais d’accord sur le principe mais il ne pouvait quand même pas s’appliquer à certaines situations dont j’avais pu être victime et encore moins à des actes que mes proches ont subi !

Et pourtant… J’ai découvert une notion du pardon tellement différente de celle à laquelle je m’attendais que mes résistances ont fait place à un profond bouleversement.

Je ne pardonne pas pour permettre à l’autre de vivre en paix (lui seul peut atteindre cet état émotionnel) mais pour me libérer de la souffrance que je m’inflige en ressassant la colère, la haine et la douleur.

Pardonner c’est me faire le don de m’aimer.

Pardonner c’est permettre à ce que l’action de l’autre ne me détruise plus.

Pardonner c’est cicatriser les blessures de mon cœur pour retrouver mon intégrité émotionnelle et ma liberté d’aimer.

Pardonner c’est demander à l’autre pardon pour avoir utilisé ce qu’il a fait ou dit pour fermer mon cœur. Je ne choisis pas la façon dont les autres agissent mais je peux choisir ma manière de réagir. Je peux faire le choix conscient de me traiter avec bienveillance, d’accepter d’avoir droit au bonheur et de mériter le meilleur pour moi.

Est-ce cautionner et oublier ? En aucun cas. Il s’agit juste de reprendre le pouvoir sur mon bonheur et sur ma vie.

Ce fut une véritable douche émotionnelle qui a été suivie quelques jours plus tard par une sensation d’explosion intense de joie dans mon cœur lors d’une de mes séances de méditation quotidienne.

Mon cœur enfin libéré de la cage dans laquelle je l’avais enfermé pouvait exprimer sa joie de vivre et battre avec plus de légèreté.

Une semaine plus tard, j’ai à nouveau vécu un moment extra-ordinaire en rencontrant mes guides. Leur présence était forte, douce et puissante et ils m’ont délivré le message suivant : « Tu dois encore évoluer spirituellement mais au cours de ce processus tu dois transmettre ce que tu sais sur la méditation ».

Leur présence s’est effacée en me laissant une force incroyable et le sentiment d’être prête à suivre mon chemin d’âme.

Quelques jours plus tard j’ai ressenti, jusqu’au plus profond de mes cellules, qu’en acceptant d’enseigner la méditation je me connectais à ma nature divine. C’est comme si toutes les cellules de mon corps vibraient, dansaient et irradiaient de joie. Mes guides me transmettent alors par clair savoir que les épreuves engendrées par mon milieu familial ont été nécessaires pour me faire grandir spirituellement et que mon âme a choisi en conscience de s’incarner dans ma famille. Un puissant sentiment de gratitude et de paix m’ont envahi pendant de longues minutes. À ce moment précis, je me suis réconciliée avec mon enfance et notamment avec ma mère.

Ces expériences ont été un tel choc que je n’en ai parlé à personne autour de moi. J’avais besoin de digérer ce que je venais d’expérimenter. Je n’avais pas vraiment conscience de ce qu’était une mission d’âme avant de vivre ces événements. Je pensais naïvement qu’il s’agissait de suivre ma voie, de faire ce que je désirais et qui me rendait heureuse. Il s’agit pourtant de bien autre chose. La mission d’âme c’est la tâche et l’objectif choisis justement par mon âme, avant de s’incarner, pour évoluer spirituellement. C’est tellement différent de ce que je souhaite.

Découvrir sa mission d’âme signifie s’éveiller. Le réveil occasionné est souvent brutal et demande toujours des changements radicaux pour s’adapter à ce nouveau chemin. Mais on s’éveille assurément lorsqu’on est prêt à assumer cette tâche et à suivre l’énergie de la Vie.

L’expérience du pardon a également changé ma façon d’aborder ma vie professionnelle. En tant que professeure de yoga, j’avais toujours eu du mal à trouver ma place dans un monde qui encense un yoga dépouillé de sa spiritualité. Le yoga qui me fait vibrer est celui associé à la méditation, celui qui prépare le corps à rester immobile et qui assume la part divine en chacun de nous.

Depuis lors j’ai osé assumer ma nature spirituelle et parler ma vérité pour être alignée avec qui je suis et ce en quoi je crois.

Comme je l’ai moi-même expérimenté, j’aide des personnes à cultiver une discipline pour les aider à rester ancrées dans la matière, à travers la méditation, parce que toute nature spirituelle ne peut pas se développer au détriment de la nature terrestre et animale.

Oui il est primordial de prendre soin de son corps car le délaisser équivaudrait à renier la nécessité et la finalité du processus d’incarnation.

La méditation commence dans le corps pour que l’esprit puisse s’éveiller à la spiritualité et atteindre le Samadhi.

Les Cercles de Pardon ont été créés par Olivier Clerc, écrivain, traducteur, conférencier et formateur. Il a traduit et fait publier les « quatre accords Toltèques » de Miguel Ruiz qui est à l’origine de son travail sur la guérison du cœur. Ayant lui-même vécu une expérience de pardon bouleversante il a imaginé un rituel à effectuer en groupe pour diffuser ces bienfaits au plus grand nombre. Les cercles de pardon sont à but non lucratifs et les organisateurs ne demandent que la somme d’argent requise pour leur déplacement et/ou la location du lieu. Durant 2 heures les participants reprennent leur pouvoir sur leur bonheur en ne laissant pas leurs émotions encrasser leur corps. Je ne vous dévoilerai pas le contenu du déroulement d’une séance pour vous permettre de vivre cette expérience avec la plus grande spontanéité souhaitable.


PatEVER2Patricia Urmann est une femme autonome, résiliente, unique, une créatrice dans l’âme et une nomade de cœur. L’avancée en âge lui a enseigné l’art de prendre soin de son corps et ses épreuves celui de prendre soin de son esprit.

Son parcours de développement personnel l’a ouvert à sa nature spirituelle, à découvrir et à assumer sa mission d’âme qui est d’enseigner la méditation.

Professeure de yoga et de méditation, praticienne en aromacologie-aromathérapie EFT et Reiki, elle conjugue toutes ses compétences et ses expériences personnelles pour vous guider à méditer dans la non-attente qui mène à l’éveil spirituel.

Vous pouvez retrouver les prestations sur son site internet, la suivre sur Facebook, LinkedIn, et Instagram… ou encore intégrer son groupe Facebook : Méditer et grandir spirituellement. Je vous invite également à découvrir l’actualité de Patricia : Le Cercle de Méditation.


Et vous ? Quelle est votre approche vis-à-vis du Pardon ?

Ce blog étant collaboratif, si vous souhaitez écrire votre article, vous pouvez dès à présent visiter la rubrique A vous d’écrire pour produire votre propre contenu, ou passer par la rubrique Contact pour échanger à ce sujet.

4 réflexions sur “Pardonner et grandir spirituellement

  1. Armelle dit :

    Je me permets de commenter dans la mesure où l’article est écrit par une invitée 🙂
    J’ai un véritable coup de cœur pour cet article, je pense qu’il est à lire et relire sans modération. Merci Patricia pour ce très beau partage et magnifique message délivré.

    • scubayogagirl dit :

      Merci Armelle pour ton blog qui permet la diffusion de messages qui aident chacun à grandir émotionnellement et spirituellement 🙂

  2. Anonyme dit :

    Très bel article, merci Patricia de nous avoir livré ton expérience du « pardon ».

    • scubayogagirl dit :

      Avec plaisir . Je souhaite au plus grand nombre de vivre cette expérience libératrice et puissante.

Laisser un commentaire