6 Clefs pour des relations plus harmonieuses

Le week-end dernier, je suis partie dans la Drôme pour un séminaire mère-fille très enrichissant ! Enrichissant à la fois d’un point de vue personnel, mais aussi au niveau de la relation à l’autre. Lors de ce séminaire, j’ai pris conscience de différents éléments qui impactent la relation à l’autre… Aujourd’hui, j’ai décidé de les partager avec vous pour que vous puissiez, à votre tour, embellir vos relations ! Découvrez vite les 6 clefs en question !

1. Ce qui me dérange chez l’autre, c’est ce qui me dérange chez moi

rain-2538429_1920

Je sais, à première vue ça peut paraître curieux… et pourtant, c’est bien réel ! En effet, vous voyez l’autre avec en fonction de qui vous êtes, de votre caractère, et vos propres filtres. Vous créez une perception de l’autre qui vous est propre. Autrement dit, l’autre ne fait que vous renvoyer une image de vous-même… il joue le rôle de l’effet miroir. Ainsi, ce qui vous énerve chez l’autre, est en réalité ce qui vous énerve… chez vous ! Il ne fait que mettre en lumière tous vos petits défauts. Si vous demandez à quelqu’un de lister les défauts de telle personne, vous vous apercevrez que vos listes ne seront pas parfaitement identiques !

Je vais évoquer un exemple personnel pour que cela soit plus clair, et vous pousse à vous remettre en question. Depuis un moment, j’entretiens une relation tendue avec une personne de mon entourage proche. Ce week-end, je me suis posé les questions suivantes : qu’est-ce qui m’énerve chez cette personne ? Qu’est-ce qui me dérange ? J’ai donc listé plusieurs choses…

1 -> Lorsqu’elle juge et fait des réflexions : sauf que moi aussi il m’arrive de juger ce qu’elle dit, ce qu’elle fait…

2 -> J’ai l’impression qu’elle ne s’intéresse pas à moi : or, quand je regarde objectivement notre relation, je ne vais pas plus vers elle qu’elle ne va vers moi, et je lui demande très rarement de ses nouvelles…

3 -> Sa susceptibilité, car bien souvent, lorsque je lui formule une remarque elle se braque et parfois la discussion finit mal : je suis également très susceptible en ce moment car pas mal à fleur de peau, et je supporte difficilement les remarques si elles ne me semblent pas justifiées.

4 -> Le fait qu’elle se dévalorise tout le temps : et à ce niveau, je suis pas mal non plus, même si cela se manifeste dans une moindre mesure…

Donc, au lieu de se focaliser sur ces défauts que l’on identifie chez l’autre, la solution est plutôt de s’en servir, pour travailler sur soi ! Vous ne pouvez pas changer l’autre, mais vous pouvez vous changer vous, vos filtres et donc la façon dont vous percevez les choses.

2. Je reçois ce que j’envoie

girls-839809_1920

Quand on prend le temps de la réflexion, cela paraît évident. Et c’est un principe très simple à comprendre. Vous êtes vous déjà demandé pourquoi telle personne vous parle toujours sur un ton sec ? Pourquoi telle personne est souvent en colère après vous ? Tout simplement parce que c’est ce que vous envoyez comme énergie dans la relation avec elle.

Encore une fois, je reprends un exemple personnel. Dans ma relation avec ma sœur, il y a beaucoup de colère, car je lui en veux beaucoup. J’envoie donc beaucoup de cette colère. Selon vous, qu’est-ce que je reçois en retour ? De la colère. Eh oui, il n’y a pas de mystère… “On récolte ce que l’on sème” comme on dit…

3. C’est en me changeant moi que ma réalité change

change-671374_1920

Comme je le disais – et ce n’est un secret pour personne – on peut se changer soi, mais pas changer l’autre. En vous changeant vous-même, vous changez votre façon de voir les choses, et donc par la même occasion votre façon d’agir, de vous comporter. Vous changez l’énergie que vous envoyez dans la relation… et ainsi la relation elle-même ! “Ca peut pas être aussi simple que ça !” Si si, je vous assure… c’est aussi simple que ça ! Et je ne suis absolument pas la première à le dire… ni à l’expérimenter !

4. Pratiquer l’écoute active

human-763156_1920

Autre aspect important de la relation, l’écoute. J’ai appris lors du séminaire qu’il y avait 3 types d’écoute :

  • L’écoute passive, autrement dit… le fait de ne pas écouter, de “choper” 1 ou 2 mots de temps à autre, mais de penser à autre chose le reste du temps.
  • L’écoute avec jugement, vous écoutez ce qu’on vous dit, mais vous jugez l’autre en permanence… même si vous le faites dans votre tête “Qu’est-ce que c’est con ce qu’elle raconte !”, “Bah oui forcément ça ne peut arriver qu’à lui ce genre de merde !”.
  • L’écoute active, c’est-à-dire la véritable écoute. Vous écoutez attentivement, vous réagissez, vous regardez l’autre dans les yeux et vous allez jusqu’à poser des questions… Vous vous intéressez sincèrement à ce qu’on vous dit.

Vous vous en doutez, pour une relation harmonieuse… il est essentiel de pratiquer la dernière forme d’écoute : l’écoute active. Lorsque quelqu’un ne vous écoute pas vraiment, ou qu’il vous juge, vous le sentez. Cela passe par le non-dit, le non-verbal, l’énergie… les émotions, et la relation s’en trouve directement impactée dans le mauvais sens du terme.

Si vous souhaitez l’expérimenter, faites volontairement l’exercice avec un interlocuteur. Parlez-lui de quelque chose qui vous tient particulièrement à cœur, sans vous arrêtez, quelque soit son attitude. Demandez-lui de pratiquer chaque type d’écoute l’une après l’autre pendant 1 minute pendant que vous continuez de parler… et observez l’impact que cela a sur vous. Vous pourrez ensuite inverser les rôles. Personnellement, lorsque j’ai fait cet exercice, j’ai perdu le fil de ce que je racontais lorsque je n’étais pas écoutée… c’est très révélateur.

5. Communiquer sans agressivité

restaurant-1807617_1920

Encore une fois, ce n’est un secret pour personne – en tout cas j’espère – la communication est primordiale pour entretenir une bonne relation ! Cependant, la communication peut prendre différentes formes… et en parlant de forme, il est essentiel de mettre les FORMES lorsque l’on veut dire quelque chose, surtout s’il s’agit de quelque chose qui n’est pas agréable.

Pour illustrer ce principe, je vais repartir de l’écoute que j’évoquais dans le point précédent… plus précisément de la non-écoute. Je pense que l’on a tous déjà lancé un “Oh oh !! Tu m’écoutes ?! Je te parle là !”. J’imagine que l’on sera tous d’accord pour dire que cette façon d’amener le propos est plutôt agressive, bien qu’elle ne soit pas méchante. Mais l’objectif est d’éviter d’envoyer de l’agressivité, car vous le savez, vous recevrez la même chose en retour. Ainsi, il est essentiel de toujours dire ce que l’on ressent, en évoquant justement son propre ressenti, comme par exemple “Je ne me sens pas écoutée”. On parle avec du “je”, au lieu d’utiliser un “tu” agressif et accusateur, comme “Tu ne m’écoutes pas !”.

Par ailleurs, commencer par “je” est important car vous parlez de ce que vous ressentez, ce qui est lié à la façon dont vous percevez les choses. Parfois… souvent, nous percevons les choses d’une certaine façon alors que l’intention de l’autre est complètement différente… encore une fois, il s’agit de nos filtres ! Partagez votre ressenti, mais ne soyez ni agressif, ni accusateur.

6. Je suis responsable de ce qu’est ma relation à l’autre

hands-1885310_1920

Nous arrivons au dernier point, que vous avez surement intégré au fur et à mesure de votre lecture : vous êtes responsable de ce à quoi ressemble votre relation avec l’autre. Si vous ne changez pas, si vous choisissez de conserver votre relation telle qu’elle est après avoir pris conscience de tous les éléments évoqués ici – que vous connaissiez peut-être déjà – alors vous en êtes le seul responsable. Il ne tient qu’à vous de changer une relation et de la façonner telle que vous voulez qu’elle soit.

Changez, et vos relations changeront.


J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair, et que je ne vous ai pas trop braqué… j’ai bien conscience que certains points ne sont pas des plus agréables à lire. N’oubliez pas que nous sommes toutes et tous perfectibles, les autres le sont aussi, évidemment… Enfin, il est inutile de culpabiliser pour tout ce qui a été fait et dit jusqu’ici, privilégiez simplement le changement et l’action !

Si vous souhaitez partager vos conseils pour embellir sa relation aux autres, n’hésitez pas à le faire en commentaire,

Ou si vous souhaitez écrire un article sur le sujet – ou un sujet qui n’a rien à voir d’ailleurs – je vous donne rendez-vous dans la rubrique GUEST BLOGGING où vous trouverez toutes les informations nécessaires pour publier un article sur le blog.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s