18 petites routines anti-stress

Le stress… encore et toujours ! Bien qu’il soit bénéfique à petite dose, lorsqu’il est trop présent, le stress devient nocif. Il nous fait perdre nos moyens, nous donne mal au ventre, parfois même des nausées… et ses effets peuvent aller jusqu’à générer des maladies plus importantes encore. Heureusement, il existe une multitude d’astuces pour l’apaiser ! Je pense même qu’il existe autant d’astuces que d’individus. Dans cet article, nous allons passer en revue chacune de mes petites routines anti-stress, classées selon différentes situations, en espérant que certaines vous seront utiles à vous aussi !

Le stress est un sujet épineux, en ce qui me concerne. Pour vous expliquer la situation brièvement, je crois que tout au long de ma vie, j’ai appris à stresser, à m’angoisser à la moindre contrariété. Et comme je suis quelqu’un de plutôt consciencieux lorsque j’entreprends quelque chose, j’en suis arrivée à un point, où :

  • dès que je commence à me sentir anxieuse, j’ai immédiatement mal au ventre. Cela m’arrive quand je suis consciente du sujet de mon angoisse, par exemple : un rendez-vous important, des amis qui se prennent la tête, etc.
  • lorsque je stress de façon inconsciente, cela me ronge et m’épuise en me vidant de toute mon énergie. Je ne m’en rends pas compte tout de suite, cela se manifeste souvent par un état de profonde fatigue, et une sensibilité accrue. Les situations de stress inconscient sont bien souvent des situations pour lesquelles je ne ressens physiquement aucune angoisse, auxquelles je ne pense pas vraiment… et donc forcément plus difficiles à détecter. Vous comprenez pourquoi il est réellement important d’être transparent avec soi-même, et surtout de prendre le temps de se remettre en question, de faire le point sur ce qui va et ne va pas dans sa vie.

Cependant, avec le temps je me rends compte que ces situations de stress sont de moins en moins fréquentes. Probablement grâce à la prise de recul, la méditation et les différentes relaxation que je fais avant de dormir.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet : les astuces pour calmer son stress ! Il s’agit principalement de réduire le stress conscient, puisque pour le stress inconscient que j’ai évoqué, une véritable prise de recul est nécessaire. Pour trouver ces différentes astuces que je m’apprête à partager avec vous, j’ai utilisé un support dont je vous ai déjà parlé : le cahier Je gère mon stress, qui indiquait plusieurs situations stressantes, et demandait de réfléchir à différentes astuces anti-stress qui nous correspondent. Alors, voici les miennes :

Passer un entretien, un examen, etc…

adults-business-connection-1181715

S’entraîner avec des proches : travailler son discours permet de le maîtriser parfaitement. Si vous avez tendance à perdre vos moyens, vous serez probablement rassuré de savoir parfaitement ce que vous avez à dire, ce que vous allez mettre en avant. En outre, se préparer à répondre à différentes questions permet de dédramatiser l’exercice qui, à force, ne semble plus si insurmontable… et c’est aussi une façon de savoir quoi répondre si vous tombez sur une question que vous aviez préparée !

Venir avec des supports : je le fais à chaque fois et je vous le recommande vivement ! C’est quelque chose qui m’aide vraiment, pour 3 raisons très simples : cela me donne une contenance, cela fait que l’attention n’est pas systématiquement portée sur moi, et cela crédibilise mon discours. C’est un rituel que je ne changerai pas !

Une petite séance d’EFT : l’Emotional Freedom Technique est une technique qui permet de gérer ses émotions et se détendre, en appuyant sur certains points du corps. Pour résumer, il s’agit de tapoter avec vos doigts sur ces points (milieu de la tête, coin interne de sourcil, coin externe de l’œil, etc…) en répétant des phrases qui correspondent à votre état. Je vous conseille de faire une première séance avec un(e) professionnel(le) pour vous familiariser avec cette technique. Vous pourrez ensuite la reproduire à chaque fois que vous en ressentirez le besoin. Aussi, si vous ressentez du stress pendant l’entretien vous pouvez vous masser le creux entre le pouce et l’index, cela aide à se détendre.

Parler en public

adult-audience-blur-976863

Lister mes petits succès lors des précédentes prises de parole : cela aide à se rendre compte de ce qu’on a accompli, de dédramatiser la prise de parole et surtout de se sentir capable.

Réciter des phrases pour articuler : alors, j’ai trouvé cette technique il y a peu de temps. En fait, j’ai remarqué que l’un de mes principaux facteurs de stress lorsque je dois passer à l’oral, c’est de bafouiller. Or, quand je commence à stresser par rapport à la prise de parole, je me suis rendue compte que j’avais tendance à parler vite, pas très fort… et surtout à ne PAS articuler ! Donc… on ne comprend rien et c’est le meilleur moyen de bafouiller. Désormais, dès que je dois m’exprimer, je fais des grands mouvements de bouche, et je récite des phrases en articulant un maximum (j’exagère complètement). Cela peut paraître tout simple, mais c’est très efficace. Je ne sais pas pourquoi, mais ça fonctionne.

M’entraîner à présenter (mon exposé, ma soutenance, ou autre) : c’est le même principe que la préparation de l’entretien d’embauche. L’idée est avant tout de maîtriser son sujet et son discours sur le bout des doigts ! Ainsi, vous vous détendrez vite dès que vous commencerez à vous exprimer !

Me visualiser en train de réussir : « Ouh je la sens pas cette journée ! » Et vous passez effectivement une journée pourrie. Alors pourquoi ne pas essayer la dynamique inverse ? Si vous vous visualisez en train de réussir, vous allez réussir ! Il faut croire en vous ! Pour rentrer un peu plus dans les détails, comme je l’ai expliqué dans un autre article sur le stress : la peur de l’échec amène l’échec. Pourquoi ? Car la peur fonctionne comme le désir, mais de façon inversée. Vous connaissez peut-être la loi de l’attraction : si vous désirez quelque chose très fort, vous l’obtenez. Or, la peur de l’échec est directement liée… au désir de réussir. Le hic, c’est que lorsque vous avez peur d’échouer, vous partez avec l’échec en tête, et non la réussite. Partez donc vainqueur, et non perdant… vous verrez que cela change beaucoup de choses !

Ecouter un sketch : juste pour se changer les idées et rire un bon coup avant de prendre la parole ! ça ne peut pas faire de mal !

Regarder une vidéo motivante : vous voyez ces vidéos qui vous donnent envie de « tout déchirer » tellement elles sont motivantes ? Eh bien c’est de celle-là que je parle ! Prenez une bonne dose de motivation et foncez !

Avoir des pensées positives : cela permet de se mettre dans un état d’esprit positif, d’arriver avec le sourire et de voir l’exercice comme un challenge plutôt que comme une punition ou quelque chose d’insurmontable !

Une petite séance d’EFT : lire dans la thématique ci-dessus.

Demander un service

african-3399525_1920

Ok alors pour être honnête, je ne demande pas souvent de services aux autres, en tout cas, pas le genre de service qui me ferait stresser… mais je comprends tout de même que certaines demandes puissent être stressantes. Du coup cette situation m’inspire moins… mais j’ai tout de même une astuce que j’applique les quelques fois où demander quelque chose m’angoisse.

Compter jusqu’à 3 et se lancer : oui, ça n’est pas très délicat comme façon de faire. Je dis souvent qu’il faut prendre le temps de réfléchir, dédramatiser, etc… mais compter jusqu’à 3 et se lancer évite de réfléchir et de se poser 40 000 questions.

Intervenir dans un conflit

argument-238529_1920

Comme pour le point précédent, ce n’est pas vraiment quelque chose qui me stresse, à partir du moment où je ne suis pas dans le conflit. Mais voici deux petites astuces qui, j’imagine, m’aident à ne pas angoisser lorsqu’il est nécessaire que je prenne part à la dispute.

Éviter d’intervenir immédiatement : non, ne sortez pas le pot de pop-corn pour profiter du spectacle, ce n’est pas du tout l’objectif ! Ce que je veux dire, c’est qu’intervenir sans prendre le temps de réfléchir, de dédramatiser la situation n’est pas la meilleure stratégie ! Si vous devez intervenir dans un conflit, prenez d’abord le temps de comprendre qu’il n’est pas si grave, pour ensuite calmer les personnes qui ne s’entendent pas. Vous rendre compte que la dispute n’est pas si importante devrait vous aider à vous détendre et à intervenir sans stresser.

Rester le plus objectif possible : dans un conflit, personne n’a tort à 100%… où en tout cas c’est très rare. Dans la plupart des situations, les torts sont partagés – pas toujours de manière équitable, on est d’accord – et c’est pourquoi il est important de ne pas prendre le partie d’une seule personne, mais de prendre le soin de nuancer ses propos et d’évoquer les erreurs de chacun, avec diplomatie. Ainsi, vous n’aurez pas peur de contrarier une personne par rapport à l’autre, et aborderez le conflit de manière plus juste et plus sereine.

Si l’un ou l’une d’entre vous peut m’expliquer ce qu’il/elle trouve stressant à l’idée d’intervenir dans un conflit, cela me serait bien utile, car je trouve que mieux comprendre l’autre est très important… et comme je ne me sens pas réellement concernée par le sujet, je ne trouve pas la réponse.

Exprimer mes sentiments, mes émotions, mes désirs…

couple-1209790_1920

Exercice montgolfière : quand il s’agit d’émotions, de sentiments… on a parfois besoin de se calmer avant de parler. Se calmer pour gérer ses émotions, et gérer son stress ! C’est à ce moment que l’exercice de la montgolfière – dont j’ai déjà parlé dans un autre article sur le stress – est très utile ! Je vous invite vivement à l’essayer !

Respiration alternée : tout comme l’exercice de la montgolfière, il s’agit de quelque chose qui aide à apaiser ses émotions, à se calmer. J’ai découvert la respiration alternée dans un cahier de yoga “Le yoga pour les nuls”. Il s’agit tout simplement de respirer avec une narine, puis l’autre, en commençant à inspirer avec la narine gauche.

Réfléchir à la formulation : lorsque je dois évoquer ce genre de chose, j’adapte mon discours – au niveau de la forme, pas du fond – en fonction de la personne que j’ai en face de moi. Au fur et à mesure que les – bons – mots sortent de ma bouche, cela me rassure et me détend. Je remarque souvent que la personne à qui je parle est réceptive aux mots que j’emploie.

Refuser quelque chose

stop-863665_1920

Savoir dire “non”… pas facile. J’ai d’ailleurs souvent tendance à dire oui et à rendre service. Si certains parmi vous ont quelques astuces pour ce genre de situation… elles sont les bienvenues !

Me préparer à dire les choses avec diplomatie : cela me permet de me dé-stresser, en expliquant la raison de mon refus. “Pourquoi tu expliques la raison de ton refus ? T’as pas à te justifier !”, oui je sais… mais je ne suis définitivement pas à l’aise dans ce genre de situation !

Se raisonner soi-même : me lister quelques raisons de refus dans ma tête, car cela me permet de me rendre compte que celui-ci est légitime, que je n’ai pas à tout accepter et à dire oui à tout. Les gens peuvent se débrouiller par eux-même parfois, non ?

Je vais finir par une “astuce pour trouver VOS astuces anti-stress” : demandez de l’aide à vos proches. Parfois, quand on réfléchit trop on se perd, on ne voit plus certaines choses pourtant évidentes. Alors, adressez-vous aux personnes de votre entourage qui vous connaissent le mieux, et posez-leur simplement la question “Quelle astuce anti-stress est-ce que je pourrais mettre en place ?”, vous serez parfois étonné de voir qu’ils pensent à des astuces qui vous conviendront à 100%. N’hésitez pas à leur demander quelles sont les leurs, car elles pourraient bien vous plaire également.


Vous avez déjà quelques astuces pour calmer votre stress ? Félicitations ! Et si vous les partagiez avec nous ? Elles viendront compléter celles de l’article, et conviendront sûrement à d’autres personnes ! Alors n’hésitez plus !

Si vous souhaitez écrire un article complémentaire sur le sujet, témoigner d’une expérience, où même écrire sur un autre sujet lié au développement et à l’épanouissement personnel, je vous donne rendez-vous dans la rubrique A VOUS D’ECRIRE où vous trouverez toutes les informations de publication… et je vous dis à bientôt pour discuter de votre article ensemble !

Laisser un commentaire